Contact
Contactez-nous sans engagement. Nous serons ravis de vous lire
Je suis intéressé par

Espaces verts efficaces à l’extérieur

Intégrer les plantes de mille manières différentes à l’espace urbain est synonyme de qualité de vie, et ce, à plus d’un titre. En effet, les bâtiments, les façades et les toits végétalisés ne se contentent pas d’améliorer notre bien-être, ils augmentent aussi la biodiversité et absorbent les oxydes d’azote et les poussières fines. Spécialiste d’architecture verte, Hydroplant développe et réalise des végétalisations sortant de l’ordinaire autour de votre bâtiment, sur ce dernier et sur ses façades.

Végétalisation de façades

Une façade végétalisée enrichit l’architecture moderne tout en bénéficiant grandement à l’homme et à l’environnement.

 

En savoir plus 

Terrasse végétalisée pluriannuelle

Terrasse sur le toit, atrium ou cour intérieure: vos extérieurs végétalisés de manière pérenne par Hydroplant deviennent des lieux naturels de bien-être.

En savoir plus 

Verdir son extérieur, une véritable valeur ajoutée

La végétalisation d’un bâtiment offre une valeur ajouté multiple. En été, elle offre une protection contre les rayons UV et peut rafraîchir le bâtiment de 4°C, tandis qu’en hiver, elle aide à réduire les frais de chauffage. Autre atout particulièrement intéressant pour les bâtiments situés en ville: les extérieurs végétalisés, du jardin suspendu à la terrasse, absorbent le bruit, mais aussi le CO2. En outre, végétaliser les façades et les toits permet d’augmenter la biodiversité de 100% et de désengorger les canalisations en cas de fortes pluies. La rétention d’eau des plantes peut en effet atteindre 90%.

interaktive grafik aussenraumbegrünung

Rayonnement thermique 80%

En été, les végétalisations de façades entraînent une réduction du rayonnement thermique pouvant aller jusqu’à 80% et offrent une protection contre les rayons UV. En hiver, elles permettent aussi de réduire les besoins d’énergie pour le chauffage.

Biodiversité 100%

Les toits et les façades végétalisés augmentent la biodiversité de 100%. Eu égard à l’imperméabilisation du sol des villes, les toits et les façades constituent d’ailleurs une possibilité de substitution – applicable sur de grandes surfaces – pour créer des espaces verts convenant à la faune et qui contribuent à améliorer le paysage urbain.

Humidité de l’air hausse de 11%

La végétalisation de la façade entraîne une hausse du taux d’évaporation. L’humidité de l’air augmente également de 11%. La hausse considérable de l’évaporation de l’eau de pluie et la rétention des poussières fines sont des sujets importants pour le climat local.

Amortissement du bruit de 46%

Dans les villes bruyantes, le point suivant est également essentiel: la végétalisation des façades offre une insonorisation effective de 46% des espaces ouverts citadins, par absorption et/ou réflexion. La transmission est également réduite dans les bâtiments.

Rétention d’eau 90%

Dans le cas de la végétalisation d’un bâtiment, la rétention de l’eau de pluie peut aller jusqu’à 90%. Lors de grandes averses, l’évaporation, le stockage, l’irrigation et le retardement de l’évacuation permettent ainsi de soulager les canalisations.

Rafraîchissement jusqu’à 4°C

Une végétalisation de la façade permet de rafraîchir l’intérieur du bâtiment de 4°C.

Hausse du captage du CO₂

Le dioxyde de carbone provenant des gaz d’échappement, de la combustion, etc., est absorbé par les plantes, lié et converti en oxygène. Les données provenant de publications et de modélisations mathématiques démontrent d’ailleurs les effets positifs de la végétalisation urbaine sur l’ensemble des répercussions pour l’hygiène de l’air.