Idée?

Fondation Beyeler, Bâle

Des plantes aquatiques au musée

Avez-vous déjà visité la Fondation Beyeler? Dans ce musée d’art, les expositions impressionnantes et étonnantes sont légion. Pourtant, ce que l’artiste islando-danois Ólafur Eliasson y a créé début 2021 avec son installation «Life» est réellement spectaculaire. Les façades vitrées du bâtiment ont été retirées, et le bassin de nénuphars qui orne d’habitude le parc de la Fondation Beyeler entre comme une évidence dans les salles du musée. De vraies plantes aquatiques fleurissent désormais dans une eau vert vif à l’endroit même où le célèbre tableau des nymphéas de Monet est accroché d’habitude. Les visiteuses et visiteurs peuvent traverser les salles inondées via des passerelles.

Des plantes dans une eau vert vif à la place des nymphéas de Claude Monet.

Quelles plantes aquatiques choisir?

Hydroplant a également apporté une contribution clé à la réalisation de la vision étonnante de l’artiste. En collaboration avec le célèbre VOGT Case Studio, Hydroplant était responsable de l’exécution et de la réalisation de ce projet complexe. Différentes plantes de bassin adaptées aux différentes profondeurs d’eau ont été évaluées et sélectionnées avec minutie. «Dans les salles du musée, la profondeur d’eau n’est que de huit centimètres. Seules des plantes flottantes et de berge étaient donc envisageables pour ces espaces, avec par exemple différentes variétés de salvina flottante, des euphorbes flottantes et de la morène», explique Samuel Bulgarelli, chef de projet chez Hydroplant. «Le défi était également d’assurer la disponibilité de ces plantes aussi tôt dans l’année malgré les basses températures.»

En raison de la faible profondeur d’eau dans les salles du musée, seules des plantes flottantes et de berge y étaient envisageables.

Un caisse pleine de nénuphars, peu avant leur grande entrée dans l’exposition.

Un camion, dix palettes: au total, 35 000 plantes ont été livrées.

L’euphorbe flottante crée un spectaculaire jeu de couleurs et de formes.

Une exposition qui se transforme et vit

Pour garnir les plans d’eau à l’intérieur et autour du musée, Hydroplant a livré au total 35 000 plantes, dont 750 nénuphars, et 30 kilos de lentilles d’eau. «Comme la luminosité est trop faible à l’intérieur, nous avons également fourni une lampe de croissance adaptée au musée», indique Samuel Bulgarelli. Détail intéressant de cette extravagante exposition: Ólafur Eliasson voulait que les plantes déjà mortes fassent également partie de la mise en scène. «Pour nous, cela impliquait de devoir replanter pendant l’exposition afin de compenser le manque de croissance des plantes dû à un froid exceptionnel. Par ailleurs, cela correspondait au concept de l’artiste que l’installation se développe et se transforme. Qu’elle vive.»

Portrait

  • Plantation dans le cadre d’une exposition artistique
  • Étude de faisabilité, recherche des plantes et étude de disponibilité, plantation, suivi de l’exposition
  • 35 000 plantes aquatiques (notamment des nénuphars, des laitues d’eau, des lentilles d’eau, des salvinas flottantes, des euphorbes flottantes, de la morène)

Pour vous aussi, nous transformons le végétal en œuvre d’art.

Contactez Samuel Bulgarelli pour un entretien sans engagement.